L’électrification du rail

L’électrification précoce des chemins de fer au début du XXe siècle a joué un rôle important dans le développement de l’économie suisse. Grâce à la vaste collection de négatifs sur plaque de verre du Centre de documentation, l’historien Kilian Elsasser a pu rédiger un document historique passionnant.

Texte Claudia Hermann

La première locomotive électrique entra en service en Suisse en 1888. Elle transporta les touristes de Vevey au château Chillon via Montreux. La motorisation électrique permettait de profiter de la vue sur le lac Léman sans fumées ni odeurs depuis la plateforme ouverte sur le toit. À partir de 1913, la compagnie BLS utilisa du courant alternatif de 15 000 volts à 16 2/3 hertz, comme préconisé par la commission d’étude suisse. La même année, les CFF obtinrent le crédit nécessaire à l’électrification de la ligne Erstfeld – Bellinzone. Nous fêterons bientôt le centenaire de l’inauguration de la première ligne électrifiée du Gothard, avec les nouvelles locomotives de transport de locomotives: Göschenen – Airolo le 13 septembre et Erstfeld – Biasca le 12 décembre 1920. Les deux sociétés d’électrotechnique MFO et BBC contribuèrent largement à l’électrification des chemins de fer en Suisse.

Le photographe de BBC réalise des photos de la motrice électrique CFe 2/4, n° 1, de la ligne Aarau-Schöftland, avec son pesant appareil photo.
Le photographe de BBC réalise des photos de la motrice électrique CFe 2/4, n° 1, de la ligne Aarau-Schöftland, avec son pesant appareil photo.

Un matériel photographique de 35 kgLes négatifs sur plaque de verre détenus par le Musée Suisse des Transports constituent un témoin iconographique important des véhicules ferroviaires électriques. Dans cette documentation, on trouve notamment les collections très importantes de l’ancienne fabrique Brown Boveri & Cie de Baden, avec 1750 pièces, et de l’entreprise zurichoise Maschinenfabrik Oerlikon (MFO), avec 1930 pièces. Tous ces clichés de l’industrie électrique suisse sont au format 18 x 24 cm.

Ces témoins du passé sont l’œuvre de photographes d’usine, comme on en trouvait autrefois dans chaque grande entreprise suisse. Pour réaliser ces photos, les photographes devaient accepter d’entreprendre des voyages éprouvants tant en Suisse qu’à l’étranger. Jusqu’à la fin des années 1950 en effet, l’équipement photo et d’éclairage pesait entre 30 et 35 kg, y compris l’appareil photo en bois 18 x 24 avec statif et boîtiers. À cela s’ajoutaient les plaques de verre, qui alourdissaient encore le matériel.

Tramway Vevey-Montreux-Chillon de 1888. Photo de MFO du 23 avril 1913 (VA-13945)
Tramway Vevey-Montreux-Chillon de 1888. Photo de MFO du 23 avril 1913 (VA-13945)
Locomotive électrique Be 4/6, n° 12308, des CFF, à la gare d’Airolo le 3 novembre 1920. Photo prise par BBC peu après l’électrification de la ligne du Gothard.
Locomotive électrique Be 4/6, n° 12308, des CFF, à la gare d’Airolo le 3 novembre 1920. Photo prise par BBC peu après l’électrification de la ligne du Gothard.

Approche scientifique
Sobres et factuelles, les photos témoignent d’un grand sérieux scientifique. Elles sont toutes très nettes, affichent des couleurs équilibrées et rendent fidèlement les proportions. Les photographes appliquaient une approche méthodologique scientifique pour montrer le développement technologique d’une locomotive ou des nouveaux véhicules électriques. Ainsi, vers 1904, les photographes de MFO réalisèrent plus d’une centaine de photos des nouvelles locomotives à courant alternatif monophasé sur le tronçon d’essai Seebach-Wettingen et documentèrent avec précision les différentes positions de la caténaire.

Enveloppe pour négatif sur plaque de verre avec photocalque: la motrice électrique BCFe 4/4, n° 18, de la ligne Centovalli passant devant l’église paroissiale de Tegna le 24.8.1925.
Enveloppe pour négatif sur plaque de verre avec photocalque: la motrice électrique BCFe 4/4, n° 18, de la ligne Centovalli passant devant l’église paroissiale de Tegna le 24.8.1925.

Concours

En quelle année le premier tronçon de la ligne électrifiée du Gothard fut-il mis en service?

Du 1er au 5e prix livre «Bahnen unter Strom»

Vous pouvez envoyer la réponse à l’adresse magazin@STOP-SPAM.verkehrshaus.ch jusqu’au 30 avril 2020.
Les collaborateurs du Musée des Transports et leurs proches ne sont pas autorisés à participer.

Action réservée aux membres

Kilian T. Elsasser, en collaboration avec le Musée Suisse des Transports, «Bahnen unter Strom. Die Elektrifizierung der Schweizer Bahnen», Berne, Stämpfli, 2019 (78-3-7272-6111-4).

Jusqu’au 30 juin 2020, les membres du Musée Suisse des Transports peuvent acheter cet ouvrage au Shop du musée à un prix préférentiel, avec un rabais de 20%.

En savoir plus

Ticket Shop

Infos, réservation, vente

+41 (0)41 375 75 75
mail@STOP-SPAM.verkehrshaus.ch

Verkehrshaus der Schweiz
Lidostrasse 5
CH-6006 Lucerne

Heures d'ouverture

Ouvert tous les jours!
Horaires d'été
10h00 - 18h00
Horaires d'hiver
10h00 - 17h00